En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Les expériences des établissements

Recharger son téléphone en pédalant

Publié le lundi 22 juin 2015 14:31 - Mis à jour le vendredi 24 février 2017 17:26

Les dix élèves de la formation CAP production d’ouvrages électriques du lycée Raoul Vadepied ont travaillé sur un projet original : pédaler pour charger son téléphone.

Tout au long de l’année, ils ont mis à profit leurs connaissances et leurs compétences pour transformer des vélos d’appartement achetés sur un site de vente d’objets d’occasion, en chargeur de téléphone.

Un projet transdisciplinaire avec des professeurs encadrants pour la partie technique et pour la partie artistique. Les élèves ont dû travailler sur la transmission et la transformation de l’énergie pour transformer l’énergie musculaire en énergie électrique. Ils ont réfléchi pour concevoir leur produit en pensant sécurité des personnes et des biens(pas de chute ni du  téléphone, ni de l’usager lors du pédalage). Les notions de normes ont été aussi utiles, les vélos doivent s’adapter à un maximum de téléphones portables.


Du côté artistique, les aux élèves ont découvert  le YARN BOMBIN : Le yarn bombing investit la rue en utilisant et en recouvrant le mobilier urbain de tricot : bancs, escaliers, ponts, mais aussi des éléments de paysage naturel comme les troncs d'arbre, ainsi que les sculptures dans les places ou les jardins. L'un des objectifs est d'habiller les lieux publics en les rendant moins impersonnels, en les humanisant et en suscitant la réaction des passants. Le yarn bombing reste une pratique illégale lorsqu'il ne s'agit pas d'une commande des pouvoirs publics. Chez nous avec les vélos il a été réinterprété en se servant de chutes de fils électrique

 Un projet éco-responsable La Région a financé le projet en totalité.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • Consommation responsable et Commerce Equitable
  • Energie & COP 21