Les projets liés aux changements climatiques et à la COP 21

Pourquoi un engagement des jeunes ?

Si la COP21 réunit en priorité des états membres des Nations Unies, il est capital d’intégrer les jeunes dans le processus. Pour ce faire,  il convient de les mobiliser et de les aider à acquérir une meilleure connaissance des enjeux. En effet, nous devons les amener à prendre conscience que ce sont eux les véritables acteurs de ce changement. Les textes votés aujourd’hui, les protocoles signés en 2015, ce seront eux qui devront les appliquer, eux qui vivront ce changement climatique, eux qui verront les impacts du réchauffement sur l’environnement. Ainsi c’est à nous qu’il appartient de les aider à agir dès aujourd’hui.

De nombreuses initiatives de jeunes ligériens existent déjà. Certains se sont engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. A nous de les encourager dans ce sens et d’agir pour que cette nouvelle COP ne soit pas vaine.

Rassembler un grand nombre de jeunes pour leur expliquer ce qu’est la COP21. Les projets :

Les ambassadeurs de la COP21.

Le projet consiste à proposer à des étudiants, de toutes disciplines, et à des conseillers régionaux jeunes (les CRJ), sur la base du bénévolat, de devenir les ambassadeurs de la COP 21. 

A ce jour, ce projet compte 22 ambassadeurs qui ont été formés par l'Université de Nantes, et par l'association CliMate (25, 26 octobre 2014 au lycée Jules Rieffel à St Herblain, et 15 novembre à l'Université de Nantes).  Ils se rendent aujourd'hui dans les établissements afin de sensibiliser les lycéens et les apprentis aux enjeux climatiques et à la nécessaire mobilisation de tous sur l’évolution des comportements concernant la consommation énergétique, le tri des déchets, les déplacements, la bio-diversité… Ils ont également été formés pour réaliser une simulation de conférence internationale (COP in my City) dans les classes, grâce à la formation de l'association Climate.

Ce projet unique en France introduit une nouvelle démarche pédagogique : les jeunes parlent aux jeunes. Un discours positif, un message original, des interventions basées sur le dialogue et le jeu. Cette approche motivante encourage les lycéens et les apprentis à se questionner et à échanger entre eux. Ceci permet une appropriation plus rapide des messages de mobilisation.

Si votre établissement est intéressé par une intervention des ambassadeurs de la COP 21, vous pouvez, dès à présent, contacter : Karine Chevillard au 02 28 20 53 43 ou karine.chevillard@paysdelaloire.fr

La création de 5 événements « COP in myCity » dans un lycée ou un CFA de chaque département ligérien.

Le think-and-do tank étudiant international CliMates a lancé le projet COP in MyCity. L'objectif est d'inciter les jeunes à faire bouger les comportements, grâce à des sensibilisations sur le changement climatique, des simulations de négociations climatiques et des projets concrets axés sur la lutte contre le changement climatique. COP in MyCity est un projet de formation et de simulations de négociations sur le climat organisé par et pour la jeunesse dans plusieurs villes du monde, autour d'une des Conférences des Parties officielles des Nations Unies.

Cette organisation s’appuie sur les jeunes des trois associations Avenir Climatique, CLIMATES et REFEDD, qui proposent de former des étudiants pour animer  les journées dédiées à la simulation d’une négociation Climat Energie. L’objectif de ces étudiants est d’intéresser d’autres jeunes à les rejoindre.

Les sensibilisations aux changements climatiques et les simulations commenceront en novembre, dans les établissements volontaires.

 

La création d’une fiche du programme d’actions éducatives sur le thème de la COP21.

Cette fiche permettra aux établissements de promouvoir les actions qu’ils mènent dans le domaine de l’énergie et de les inciter à faire réfléchir leurs élèves sur les changements climatiques en mettant en œuvre des projets concrets liés à cette problématique. Les sujets possibles sont vastes : économie d’énergie, prise de conscience des gaspillages, déplacements doux, gestion des déchets….

 

La création des « Climat énergie Lab ».

Le principe des « Climat énergie Lab » est le suivant : proposer à des classes de lycéens de la filière STI2D, Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable, d’utiliser les bâtiments du lycée comme terrain d’expérimentation pour leurs travaux pédagogiques tout au long de l’année scolaire en travaillant sur la problématique de la maîtrise des fluides (énergie et eau) du lycée. Les lycéens sont organisés comme un vrai bureau d’études dont la Région est le commanditaire.

Les « Climat énergie Lab » doivent identifier, proposer et mettre en œuvre des pistes d’amélioration de la maîtrise des consommations de fluides du lycée selon trois axes : diagnostic, analyse et suivi des consommations du lycée ; actions de sensibilisation et de communication auprès de la communauté scolaire ; proposition de travaux pour réduite les consommations.

Ce projet permet, à la fois, de développer des leviers d’actions pour faciliter les démarches d’encouragement aux économies d’énergie et d’eau et de promouvoir une méthode pédagogique innovante impliquant les élèves dans un projet concret, favorisant leur autonomie et leur prise d’initiatives.

5 projets « Climat énergie Lab » ont été sélectionnés pour participer à cette expérimentation, un par département. La Région soutiendra les projets à hauteur de 15 000 euros pour financer les travaux issus des préconisations des « Climat énergie Lab » ainsi créés. Il s’agirait de travaux d’amélioration de la performance énergétique de l’établissement qui seraient étudiés par les services de la Région qui détermineraient leur pertinence.

 

L’implication du Conseil Régional des Jeunes sur la COP21.

Le CRJ est en plein renouvellement. Il pourrait constituer un groupe de réflexion sur le thème de la COP21 afin qu’il s’associe aux jeunes éco-référents pour préparer un texte, de type plaidoyer, sur le modèle réalisé pour les assises nationales du développement durable à Marseille, texte qui pourrait être présenté lors d’un événement spécifique sur le village de la société civile qui sera créé au Bourget en lien avec la Région Ile de France.

Il pourrait être proposé aux jeunes du CRJ de devenir ambassadeurs de la COP21.

 

Un travail de plaidoyer en lien avec les Régions françaises et les jeunes des pays étrangers.

La Région Ile de France va s’impliquer très fortement sur l’événement de la COP21. La Région PACA souhaite en faire de même. Comme pour les ANDD à Marseille, les Régions qui souhaiteraient s’engager dans la voie de la coopération pourraient faire travailler un groupe de jeunes sur ce plaidoyer. Ce serait un très beau projet motivant et porteur pour les jeunes des Régions impliquées, incluant les CRJ. A ce jour, quatre Régions sont parties prenantes : Ile de France, PACA, Rhône Alpes et Pays de la Loire.

Premier objectif : leur obtenir une tribune à un moment de la conférence afin de montrer qu’il se passe des choses concrètes sur les territoires, ce qui intéressera la presse de tous les pays sur la base du story telling.

Second objectif : entrer en contact avec des lycéens, apprentis, étudiants d’autres pays pour animer une conférence « jeunes » à cette occasion : créer un événement dans l’événement.

Pour autant, seule la Région des Pays de la Loire a prévu d’envoyer des jeunes à la manifestation elle-même.

 

Le projet " reporters de la COP21 ".

Le projet « Les reporters de la COP 21 » a pour objectif d’impliquer les lycéens et de les rendre acteurs lors de la COP 21. Pour ce faire, vingt-quatre jeunes « reporters » vont couvrir l’évènement en décembre 2015 à travers la radio libre du lycéen Sarthois Paul Scarron. Leur rôle sera de restituer les enjeux de cette réunion internationale à destination des apprenants des Pays de la Loire, mais aussi de témoigner avant tout, de leur personnalité, de leur propre vécu, de leurs propres engagements, leurs visions de cet événement international.

Ils rédigeront également des articles, des ressentis, ils prendront des photos, et filmeront ce qu’ils verront sur place.

Ils feront vivre en direct aux jeunes de la Région et pourquoi pas, en fonction des partenariats noués, aux jeunes de l’hexagone, l’aventure d’une conférence de cette envergure, les temps forts, les espérances, les désillusions, les arcanes de l’organisation.
L’objectif final est de faire parler de la manifestation et de faire en sorte que ce soit les jeunes qui parlent aux jeunes, rendant plus crédibles et pertinents les propos et retours qu’ils feront auprès des médias, partenaires. Ceci créera une interactivité forte avec les jeunes du territoire pour en permettre une meilleure appropriation.
 

La présence de jeunes ligériens lors de la conférence à Paris : les " sentinelles ".

Lors du Sommet de la Terre à Rio, en 2012, cinq jeunes ligériens avaient accompagné le Président Jacques Auxiette. On se souvient de l’engouement qu’avait suscité leur présence. Ils avaient même pu remettre leur manifeste à François Hollande. Ce déplacement de lycéens et d’apprentis avait créé une cohésion très forte des éco-référents et avait favorisé la mobilisation des jeunes sur le thème du développement durable.

Cette opération pourrait être renouvelée en proposant à 10 jeunes de la région, 2 par département,  de se rendre à Paris pour témoigner, pour mener des actions de lobbying, pour mesurer l’action d’organisations internationales, pour lier des contacts avec d’autres jeunes, pour prendre la parole en trouvant une tribune pour présenter leur plaidoyer.

Retour à la page principale de la COP 21


Modifier le commentaire 

par mission ecores le 27 avr. 2015 à 14:01

haut de page